Grossesse : survivre aux maux du 1e trimestre


Les différents maux nous poussent parfois à faire un test de grossesse.

POSITIF ! Super ! Et maintenant, comment survit-on à tous les désagréments du 1er trimestre ?

Je déteste lire “petits maux de grossesse” parce qu’ils ne sont pas petits, et peuvent être handicapants au quotidien. Ici on ne minimise pas, et nous cherchons des solutions adaptées. Les désagréments sont généralement liés aux changements hormonaux et physiques due à la grossesse. 

 

Nausées et vomissements

 

70 à 85% des femmes connaissent des nausées au cours de leur 1e trimestre de grossesse. 3% maximum de ces futures mamans présentent des vomissements  graves entraînant perte de poids, carences et déshydratation. Si tel est votre cas, consultez sans attendre votre médecin. 

On remarque les nausées principalement le matin, mais elles peuvent durer toute la journée, et parfois la nuit. 

Les aides du naturopathe : 

  • L’homéopathie : faites vous conseiller par votre pharmacien ou homéopathe afin de trouver les granules les plus adaptées. Par exemple, il peut être préconisé Cocculine, du laboratoire BOIRON.
  • Phytothérapie

Le gingembre est couramment utilisé pour lutter contre les nausées et notamment pour soulager les maux d’estomac. Il s’adapte tout à fait à la femme enceinte. En gélules, respectez la posologie du laboratoire et demandez conseil à votre naturopathe. Pour la tisane, faites infuser 1 cuillère à café de gingembre râpé dans une tasse d’eau frémissante, puis laissez infuser 10 minutes. La prise peut être renouvelée 2 à 3 fois par jour. 

Le citron est également efficace. Il peut être utilisé en infusion, avec la même posologie que le gingembre. Également, l’essence de citron peut être utilisée en olfaction ou par voie orale, à raison d’une goutte trois fois par jour, sur un support (miel, comprimé neutre …). 

En gemmothérapie, on retrouve le bourgeon de figuier, qui agira directement sur l’estomac afin de l’apaiser, ainsi que les muqueuses intestinales. Très efficace, il est facile à prendre dans un petit verre d’eau. 

  • Supplémentation

La vitamine B6 pourrait aider à diminuer les nausées de grossesse. Parlez-en à votre naturopathe avant de débuter une prise. 


Pour d’amples informations, retrouvez l’article dédié aux nausées de grossesse juste ici.


Troubles du sommeil

 

Ils peuvent être dus aux variations hormonales, mais aussi au stress et à l’anxiété. 

Si la situation de troubles du sommeil et/ou de stress persistent, parlez-en à votre médecin et/ou votre naturopathe afin de ne pas laisser durer ces situations qui pourraient alors empirer. 

  • Phytothérapie

En tisane, la Camomille romaine, la verveine citronnelle et le tilleul peuvent être pris individuellement ou en synergie.

Faites infuser une ½ cuillère à café des plantes dans une tasse d’eau frémissante, durant 10 minutes. La prise peut être renouvelée 2 à 3 fois par jour. 

En gemmothérapie, on retrouve le figuier qui agit également sur le stress. 

  • Les supplémentations :

Veillez à ne pas être carencée en fer, qui pourraient être à l’origine des troubles du sommeil et de l’anxiété.

Une complémentation en magnésium bisglycinate chélatée s’avère souvent efficace pour accompagner ces troubles.


Troubles du transit

 

La constipation touche entre 30 à 40% des futures mamans dès le premier mois de grossesse.

Les causes sont multiples : la sécrétion importante d’hormones qui ralentit les mouvements de l’intestin, la diminution de l’activité physique, la compression de l’intestin par l’utérus, la prise de supplémentation comme le fer …

Souvent, l’adaptation de l’hygiène de vie suffit pour pallier cette constipation. 

  • Phytothérapie : la mauve et la guimauve sont d’excellents laxatifs naturels. Elles peuvent être prises en infusions.
  • Alimentation : la consommation de fibres à chaque repas permet d’éviter la constipation. L’article sur la constipation vous donnera les aliments intéressants.

Le jus de pruneau, le matin à jeun, est d’une grande efficacité.

Hydratez-vous ! Une consommation d’1,5L par jour d’eau est l’idéal. Les tisanes et bouillons permettent également de répondre à ce besoin. 

Evitez cependant les boissons gazeuses et diminuez votre consommation de féculents raffinés (pain blanc, riz blanc, pâtes blanches), préférez des céréales complètes. 


De nombreux autres maux peuvent apparaître dès le début de la grossesse comme les douleurs pelviennes, les pertes blanches importantes, les maux de tête, la fatigue etc. Demandez conseil à votre naturopathe ici pour adapter les conseils à vos besoins !


Prenez bien soin de vous.


Clara