Soulager l'accouchement naturellement


L'accouchement est aussi énergivore qu'un marathon couru par un sportif de haut niveau.

 

Donc tout d'abord : BRAVO WONDERMAMAN !

 

Le postpartum apporte autant de bonheur que de douleurs physiques que tu n'avais pas forcément prévu.

Parfois accompagné du baby blues, pallions dans un premier temps à ces douleurs et effets désagréables.

Ces maux peuvent être tabous dans notre société, et l'image du physique sans blessures après l'accouchement peut être imposée … Mais pas ici !

Parlons sans retenue, de ce que tu vis, de ce que la majorité des femmes vivent !

 

Les lochies

Ce sont les saignements après la naissance, provenant de l'utérus suite à une plaie formée à cet endroit par le passage de bébé. En attendant sa cicatrisation sur deux à quatre semaines, des saignements perdurent.

Leur couleur évolue au fil des jours, de rouges vifs, rose, brun et à des pertes sur claires. La quantité doit diminuer au fur et à mesure.

En cas de fièvre, douleurs au ventre, pertes malodorantes, gros caillots de sang, ou si la durée dure plus de 5 semaines : consulte ta sage-femme ou un médecin.

→ Dans ta valise de maternité, emporte des protections épaisses avec des culottes filets, ou des protections spéciales maternité. N'utilise pas de tampons, ni cup car le col est encore ouvert.

En raison de la forte perte de sang, tu peux avoir des vertiges. Adopte alors une alimentation riche en fer.

 

Les tranchées 

Sais-tu que ton utérus passe de la taille d'une pastèque à celle d'une figue ?

Ces contractions après l'accouchement permettent à l'utérus de retrouver sa taille initiale. L'intensité varie d'une femme à l'autre :

Si la maman est multipare (a eu plusieurs accouchements), les douleurs pourront être plus intenses car son utérus doit se contracter davantage pour retrouver sa place initiale.

Si la maman allaite, l'organisme de la jeune maman produit de l'ocytocine, permettant l'éjection du lait, mais aussi la contraction de l'utérus. Alors, quand bébé tète, maman peut ressentir des contractions utérines. Normalement, c'est le cas les premiers jours suivant l'accouchement uniquement.

→ Utilise les feuilles de framboisier le dernier mois de grossesse et un mois après l’arrivée de bébé. Attention, ne l'utilise pas avant au risque de provoquer le déclenchement de l'accouchement.

Le framboisier est un tonique utérin, il permet alors à l'utérus d'avoir des contractions plus efficaces à l'accouchement et après, afin de reprendre sa taille initiale plus rapidement.

Consomme trois tasses par jour de tisane de framboisier (à partir du 9e mois et après accouchement).

Aussi, utilise autant que besoin la bouillotte chaude sur le bas du ventre. Sa chaleur permet la décontraction musculaire, et donc la réduction des douleurs.

 

L'épisiotomie et déchirure

L’épisiotomie est un acte chirurgical qui consiste à inciser un côté de la paroi vaginale pour faciliter le passage de bébé.

La déchirure, elle, est naturelle et suit les fibres musculaires.

→ Utilise des produits doux pour la toilette, ne contenant pas d'ingrédients agressifs ou irritants. Attention notamment au parfum. Tu peux utiliser un savon bio gras.

Pense également à bien sécher ta plaie au cours de la journée. Laisse la à l'air libre quelques minutes (n'oublie pas de glisser des protections sous tes fesses ;) ).

La teinture mère de Calendula a des vertus cicatrisantes, apaisantes et anti-inflammatoires.


La césarienne

La césarienne concerne 20% des naissances. Elle peut être culpabilisante pour la jeune maman, et créer de la frustration, de la tristesse. Notamment lors des césariennes d'urgences, certaines femmes n'ont pas le sentiment d'avoir accouché. N'hésite pas à te rapprocher de professionnels tels qu'un psychologue, sage-femme, qui t'aideront sur le plan plus psychologique.

Du point de vue physique, la césarienne peut provoquer des tiraillements, douleurs à l'abdomen et démangeaisons dues à la cicatrisation.

Si tu remarques le moindre signe d'infection, de fièvre, d'aspect étrange, consulte rapidement ton médecin.

→ Bien sécher la plaie et utiliser des produits doux de lavage

→ Pour les démangeaisons : utilise la teinture mère de Calendula avec de l'eau de source sur des compresses

→ Une fois cicatrisée, masse ta cicatrice à l'aide d'huile végétale de Rose musquée


Et si la césarienne est programmée ? On en profite pour la préparer en douceur !

Tu peux effectuer une légère détox à l'aide de plantes quelques jours avant afin d'aider ton foie à éliminer les produits anesthésiants. Il existe plusieurs plantes efficaces, à toi de voir laquelle peut te convenir.

 

Dans tous les cas, si tu as des questions, des craintes, que ton état de santé t'inquiète, ne reste pas seule et n'hésite pas à te tourner vers l'équipe médicale, ils sont là pour cela !


N'oublie pas que même les WONDERNANAS peuvent avoir des doutes et des coups de blues.


Prends bien soin de toi.


Clara