Soulager les nausées de grossesse


Passée la joie de l’annonce de la grossesse, les désagréments arrivent ! Les nausées et vomissements font partie de ces derniers qui, souvent, partent par magie à partir du deuxième trimestre. Elles touchent environ 70% à 80% des femmes enceintes. 
Mais en attendant … Regardons de plus prêt ce qu’il est possible pour se soulager. 

 

Pourquoi des nausées ?


Des causes hormonales :

le fœtus sécrète l’hormone bêta HCG, qui serait, entre autre, la cause de ces nausées. En cas de grossesse gémellaire, le taux de HCG est donc augmenté, accentuant ainsi les nausées. Des concentrations élevées d’autres hormones comme les œstrogènes peuvent être liées.

Des causes physiques :

La forte fatigue, en lien avec tous les changements physiologiques, pourrait également être une cause de nausée. 

Des causes digestives :

L’estomac se trouve fragilisé, avec davantage d’irritations des muqueuses intestinales.

Des causes olfactives :

Avec un odorat exacerbé afin de protéger le fœtus, des odeurs inconfortables (et parfois insupportables) pourraient alors déclencher des nausées. 


On parle souvent de nausées matinales, mais elles peuvent être présentes du matin jusqu’au soir, et parfois même, persister la nuit. 

Ces nausées peuvent s’accompagner de vomissements, légèrement moins fréquents. 

Généralement, les nausées et vomissements  sont sans danger. Ils peuvent le devenir à partir du moment où vous ne pouvez plus vous alimenter ni vous hydrater, entraînant une perte de poids, des carences nutritionnelles. Une prise en charge médicale devient alors nécessaire. On parle alors d’hyperémèse gravidique. 

Mais avant d’arriver à ce stade, voyons ce qu’il est possible de faire pour les éviter !


Privilégiez les repas fréquents, peu copieux

 

C’est souvent la sensation de ventre vide qui accentuerait les nausées.

Dès le réveil, consommez un petit déjeuner, comme une biscotte. Vous pouvez même le consommer 15min avant de sortir du lit. Poursuivez au besoin votre repas après vous être préparée pour la journée. Au déjeuner et au dîner, préférez des repas plutôt légers. N’hésitez pas à vous octroyer des collations le matin et l'après-midi.


Que manger ?

 

Ce qui vous tente ! Si les repas sont difficiles à prendre, bien-sûr, tournez vous vers ce qui vous attire le plus. Généralement, on évitera les repas frit, gras, trop épicés qui peuvent s’avérer difficile à digérer, et accentuer ainsi les nausées. 

Privilégiez des aliments riches en glucides, ainsi que les crudités, des légumes riches en vitamines. 


Certains aliments pourraient être vos alliés :

  • Le gingembre : il aide à calmer l’estomac. En infusion dans une eau fraîche, ou en tisane, plusieurs fois par jour à votre convenance. Il est également possible de le consommer en gélules. Ne pas dépasser la dose d’un gramme par jour. 
  • Le citron : aussi efficace contre les nausées, prenez le en jus. Si l’acidité vous dérange, ajoutez du miel et une eau chaude. L’huile essentielle de citron peut être utilisée en olfaction. 
  • La menthe et le basilic : tous deux sont efficaces contre les nausées. Préférez les en tisanes pour éviter tout risque de toxoplasmose. 

Le basilic peut également se prendre sous forme d’hydrolat, accompagné d’un hydrolat de fleur d’oranger, 1 cuillère à soupe avant le repas


L’acupuncture

Elle agit généralement efficacement contre les nausées et vomissements. 2 séances au moins peuvent être nécessaires. L’acupuncture peut aussi agir sur la fatigue et les reflux gastriques. 

Demandez conseil à un praticien acupuncteur !


L’acupression, au quotidien, est aussi intéressante. Elle consiste à effectuer une pression sur des points d’acupuncture. A l’aide d’un bracelet anti nausées, acheté en pharmacie et à prix abordable, une pression sera effectuée à un endroit précis, diminuant ainsi les nausées. Cela évite toutes prises médicamenteuses ou autre, par voie orale. 


Du côté des micro-nutriments

  • Une carence en fer peut être à l’origine des nausées. Vérifiez la par prise de sang.

Vous pouvez sans aucun risque intégrer le fer dans votre alimentation (légumineuses, légumes verts, viande rouge bien cuite, céréales complètes…). Votre médecin pourra vous recommander une supplémentation en cas de besoin. 

  • La vitamine B6 pourrait aider à soulager les nausées et vomissements. Parlez-en à votre médecin pour éviter toute toxicité. 

Dormez

Reposez-vous, octroyez-vous des siestes autant que possible, et privilégiez des nuits réparatrices avec un coucher tôt. Vous pouvez vous référer à l’article sur le sommeil si le sommeil vous est difficile. 

Le manque de sommeil accentue les nausées et vomissements. Rappelons que votre corps change, et que vous avez réellement besoin de ce repos. 

Prenez l’air

Une petite marche en nature vous permet de profiter de l’air pur, et de dégager des hormones favorables à votre bien-être. 

Chez vous, aérez au maximum les pièces afin d’éviter toutes odeurs désagréables et artificielles. 


Si les nausées et vomissements sont handicapants, ou que vous vous questionnez sur la dangerosité de celles-ci, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant, gynécologue ou sage-femme.

Ecoutez-vous, faites-vous confiance, vous êtes votre meilleur guide ! 


A très bientôt,

Prenez soin de vous.